Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Déboire d'une jeune maman

Déboire d'une jeune maman

" Un jour à la fois" , je vous emmène ?


Ton passé défini qui tu es mais pas qui tu dois devenir! 

Publié par Lydie Leclercq sur 4 Avril 2017, 15:00pm

 

Une personne formidable et que j’admire beaucoup m’a un jour dit : « ce sont les années à ramer dans nos vies, nos moments de solitude, nos pleurs , nous prières qui sont notre héritage » *.
 
On a tous un passé, un « Cv émotionnel *», une fois qu’on a pris conscience de notre bagage, de nos blessures, de nos failles, on a déjà fait un énorme chemin qui nous permet de choisir la direction que nous voulons pour notre futur…
 
Certaines personnes ne sont pas d’accord avec moi, mais je pense que mon passé défini en partie qui je suis aujourd’hui avec mes réactions inattendues, une partie de mon caractère, une partie de mes souffrances, une partie de la façon dont je vois la vie et dont je l’aborde.
 
Mais je suis pleinement libre aujourd’hui de décider de ce que je veux pour l’avenir, je peux panser mes blessures pour décider d’un futur différent, d’une autre Lydie, d’une révolution dans ma vie et dans la façon dont je vois les choses.
 
Je ne suis pas enchainée à mon passé, il est juste agrippé à mes pieds. Mais lorsque je décide de qui je veux être et de qui je veux devenir, je travaille , parfois en fessant des sacrifices difficiles et remuant des choses douloureuses pour éjecter ces saletés qui s’accrochent à moi mais qui ne collent pas avec la moi de demain.
 
Je sais aujourd’hui quelles sont mes faiblesses, et quel piège je dois éviter pour être la moi que je désire ( et que Dieu façonne).
 
Certains savent que nous vivons au Luxembourg depuis maintenant une année, et j’ai la certitude que c’est le cadeau de Dieu pour moi et ma famille, c’est mon aire de repos, celle où je vais pouvoir faire fleurir un magnifique jardin pour prendre le pic-nic, profiter et entamer un changement.
 
Mais je remercie mon passé, parce qu’il m’a formé, parce qu’il m’a éprouvé, parce qu’il m’a fait pleurer, parce qu’il m’a malgré tout amené de magnifiques choses. 
 
«  J’ai des paquets de fumier que je trimballe, mais aujourd’hui, je décide de m’arrêter, je prends une pause pour me soigner , réfléchir, et planter de magnifiques fleurs dans ce fumier. » *
 
J’aspire à être une meilleure moi, pour ma famille , pour mes amis, mais principalement pour moi!
 
J’aspire à enfin entrer dans ma destinée…
 
 
*Concept et idées tirées d’une fabuleuse conversation avec Rebecca Dernelle-Fischer
 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents