Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Déboire d'une jeune maman

Déboire d'une jeune maman

" Un jour à la fois" , je vous emmène ?


Sauve qui peut

Publié par Lydie Leclercq sur 6 Mars 2017, 22:53pm

Sauve qui peut! 

 
C’est vraiment avec honte que je vous raconte cette histoire, mais je pense que ça peux donner des idées à d’autre, avant de sortir de ses gonds et de faire ou dire quelque chose qu’on regrette..
 
Quand notre fils était encore petit, j’ai appelé mon mari en urgence vers 16h..
Oui en Urgence…
Pas parce que notre fils avait fait une chute, ou parce qu’il était en danger.. 
Rien de tout cela..
 
C’est surtout parce que j’était en détresse, vraiment, et que je risquais de faire du mal a ce bébé! 
 
C’est vraiment dur de confié une chose aussi difficile mais c’est la réalité parfois difficile d’une course d’endurance qui ne finira "jamais"…
 
Ce jour là, comme souvent , il ne voulais pas dormir ou seulement dans mes bras, il avait hurler toute la journée, ne voulais que mes bras.. 
 
En soi, c’est dur à comprendre, parce que vous devez vous dire, bas il voulais sa mère ce bébé, rien de plus normal.. 
 
En fait, oui et non, c’est extrêmement difficile de psychologiquement d’assumer des pleurs constant, cette « charge » de se dire, je suis sa mère, personne ne peux faire cela à ma place… C’est psychologiquement épuisant… 
 
Notre fils à toujours beaucoup pleuré, collique , reflux, et j’en passe..
 
Alors ce jour là, j’ai senti ma limite chaviré, j’ai appelé mon tendre mari à qui j’ai dis, soit je le secoue jusqu’au moment ou il se tait, soit tu rentre MAINTENANT, soit je le laisse dans son lit en lieu sure et je me barre…
 
Mon chéri a entendu ma détresse et il est rentré. J’ai eu cette chance de pouvoir me reposer sur ce merveilleux papa! 
 
Tout le monde n’a pas cette personne qui peut, en cas de pétage de plombs prendre le relais..
 
Alors, pour éviter d’en arrivé encore a cette limites, j’ai crée ma save room…
 
Quand je n’en peux plus, je le dit à mon fils, je sécurise la pièce, je met une minuterie d’une dizaine de minute, et je vais dans ma buanderie ou se trouve un petit cousin pour m’y asseoir avec un chocolat ou des bonbons et un jus, je prends dix minutes, pour me calmer, (souvent je lis un passage des fabuleuses au foyer pour me faire sourire et m’assurer que je ne suis pas seule dans cette galère). 
 
Quand la sonnerie retentit, c’est en tournant la page que je sors de ma buanderie, une douceur dans le ventre et un sourire pour a nouveau continué cette course d’endurance qu’est la maternité..
 
Et c’est comme ça dans chaque domaine de la vie..
 
Crée Ta SAVE ROOM, un lieu, hors de l’agitation , avec un truc qui te réconforte ( voila pourquoi j’ai choisi le chocolat, et un livre), un truc pour te permettre de ne pas agresser le premier venu de ta frustration ou de ton ras le bol..
 
En sortant, dis toi que la page est tournée, que tu recommence un truc vierge ou alors, les derniers moment qui t’ont fait arrivé à ta limites sont effacer…
 
En résumé: peut important ce qui te faire devenir chèvre, prends un minuteur , un truc qui te fait du bien et délimité toi une zone tampon, crée ta SAVE ROOM, pour te sauver d’abord toi <3
 
 
La photo est de mon papa, dont je suis méga fière, mon papa, ce photographe <3

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents