Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Déboire d'une jeune maman

Déboire d'une jeune maman

" Un jour à la fois" , je vous emmène ?


C'est dur, vraiment dur...

Publié par Lydie Leclercq sur 27 Février 2017, 18:02pm

 

Aujourd’hui je pense avoir vécu, une des choses les plus douloureuses pour moi! 
 
Quelqu’un a été délibérément méchant avec mon fils! Sans raison , ou surtout sans qu’il soit la raison de son énervement principal.
 
J’ai été témoin d’une scène dans lequel mon fils était en détresse sans trouver d’aide ni de réconfort! 
 
En bonne maman louve qui était restée à l’écart pour observer la scène, quand mon coeur à exploser, j’ai rugi, j’ai repris mon bébé et je suis partie, la boule au ventre, les larmes aux yeux, le moral en berne! 
 
Mon premier sentiment c’était celui d’être complètement cassée, en morceaux, parce que j’avais raté ma mission. En tant que maman, ma mission est de protéger mon fils. Le protégé de quoi finalement? Et bien de tout! La méchanceté qui lui est attribué, l’aide dont il aura besoin mais qu’il ne recevra pas, l’indifférente, ou l’injustice… 
 
Que ressentait-il après cette scène ? Que pensais il de la personne en question ? Que pensais il de moi ? Que pensait-il de lui-même ?
 
Première énorme désillusion, car force est de constater que je n’arriverais pas à le protégé de tout…
 
Quel sentiment douloureux de comprendre que malgré mon attention et mon acharnement, je ne pourrais humainement pas le protégé de tout et de tout le monde :’( …
 
Il recevra comme tous les autres, des coups dans la gueule, des bobos au coeur, des remarques et des gens qui se foutent de lui! 
 
Après être rentré, avoir pleurer , beaucoup, beaucoup, beaucoup, je me suis rappelée une choses que mon papa a dit lors de notre mariage…
 
Lorsque j’étais bébé, j’avais la « mort subite du nourrisson » , des nuits a veiller, des angoisses jour et nuit un appareillage encombrant bipant sans cesse à la moindre erreur de branchements, l’angoisse de ce son qui te dit: «  ton enfant ne respire plus, grouille ton cul, secoue le par les pieds » …
 
A un moment, le stress, le manque de sommeil, ont pris beaucoup de place, peu être même trop… Et Papa a donc dit au Seigneur: «  Tu nous l’a confié mais on te l’a remet, toi tu veille... » ..
 
Effectivement, notre fils nous est confié, mais mon seul réconfort viens dans le fait que je sais que le Seigneur est partout avec lui, il veille sans cesse, lorsque moi je ne peux pas, parce que je ne suis pas à coté de lui, parce que je ne vois pas tout, j’ai la certitude de pouvoir «  Lui passé le relais » 
 
Il nous ai confié , mais Joffrey et moi lui remettons son développement, son éveil, sa santé, ses relations sociales, ses sentiments…
 
En reprenant les magnifiques paroles d'une fabuleuse maman qui m’a remonté le moral ce matin: Les parents sont comme des ports, ton petit bateau vas doucement s’éloigné et découvrir, mais lorsqu’il aura besoin de carburant, de réparé sa voile, de faire une pause, il reviendra au port.
 
Elle m’a aussi dit ceci : » Tout ce qu’on peut faire en tant que maman c’est s’assurer qu’en nous il trouve toujours un lieu sûr pour penser ses blessures ».
 
Alors ce matin, je me suis confinée avec mon tendre bonhomme et j’ai pensé nos blessures en sachant que Dieu veille…
 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents